top of page
Search

Mon père parle de son père [Compréhension orale]

Voici une petite histoire pour tester votre compréhension orale (idéale pour les niveaux B2 à C2)


Mon père n’a pas vraiment connu son propre père, puisque celui-ci est décédé quand mon père était très jeune. Cependant, il connaît beaucoup d’histoires sur son père, et il les raconte souvent. Petit à petit, elles sont devenues de vraies légendes dans notre famille.


Je partage avec vous l'une des histoires de mon père à propos de mon mystérieux grand-père. Mon parle parle très vite, et son français est influencé par notre dialecte régional (le sarthois). À cause de cela, il n'est pas toujours facile de le comprendre quand on n'est pas francophone.


 

Exercice de compréhension orale :


1/ Écouter l'audio et essayer de comprendre l'histoire générale.


2/ Écouter une deuxième fois l'audio et essayer de répondre à ces questions :

  • Quelle activité faisait mon grand-père quand il avait quinze ou seize ans ? Il gardait les vaches à Précigné.

  • Où a travaillé mon grand-père quand il était jeune ? Il a travaillé dans les sous-marins

  • Quelles sont les trois choses que mon grand-père ne savait pas faire ? Il ne savait ni lire, ni écrire, ni nager.

  • Pour mon père, est-ce qu'il est utile de savoir nager quand on travaille dans les sous-marins ? Non, c'est inutile car le sous-marin est très loin sous l'eau.

  • Où a travaillé mon grand-père après ce premier travail ? Il a travaillé à la SNCF, pour les trains.

  • Dans quel contexte historique a lieu l'anecdote finale ? L'anecdote a lieu dans le contexte de la Seconde guer

  • Qui parlait avec mon grand-père ? Un Allemand parlait avec mon grand-père.

Les réponses apparaissent si vous surlignez (highlight) la ligne de la question avec votre souris.


3/ Lire la transcription sous l'audio pendant que vous écoutez une dernière fois l'audio, pour associer les mots avec les sons.


 

Transcription


Quand il avait quinze ou seize, il savait pas lire ou écrire parce qu'il gardait les vaches à Précigné. Et après, bah, comme tout le monde, il a fait son armée.

Et comme il savait pas nager, évidemment, ils l'ont mis dans les sous-marins, ce qui était logique... [rires]

Donc il a été dans les sous-marins, il a jamais su nager de sa vie. Il était sous-marinier et après, bah, quand il a fini son armée dans les sous-marins, il est entré à la SNCF comme simple... comme simple mécanot, quoi.

Et, bah là, il savait toujours pas lire ou écrire mais il a appris...il a appris petit à petit. Et puis, bah, après il a fini contre-maître, puis cadre.


Et il a pas appris quand il était dans l'armée ? Dans la Marine ?

Oh, un petit peu. Bah, enfin...il savait pas lire et écrire, pratiquement pas, quoi, il... Mais dans la Marine, oui, ils y apprenaient, ils faisaient des cours. Quand même.


Et comment tu peux être sous-marinier sans savoir nager, c'est fou ça ?

Bah, t'as pas besoin de savoir nager !


Bah, si...ils coulent ?

Bah, si ils coulent, t'es mort ! Même si tu sais nager, si t'es trois-cents mètres en-dessous, ...puis le machin il explose...le machin il explose...ah ouais, nan, il est...

C'est juste embêtant, c'est si t'aimes bien dormir avec la fenêtre ouverte, quoi. [rires]


Et ton père, pendant la guerre, il a fait...il était dans les...

Alors, il était à la SNCF mais il faisait de la résistance passive. C'est-à-dire que...qu'il travaillait à la SNCF mais il allait...il en profitait pour...pour comment...pour trafiquer les rails, pour que les trains déraillent ou...ou faire exploser des...


Donc il était en contact avec la Résistance ?

Il était en contact avec la Résistance.


Comment tu sais ça, toi ? C'est maman...C'est ta maman ?

Bah, c'est lui qui l'a raconté à ma mère, et on a un diplôme pour sa bonne conduite pendant la guerre.

Mais c'est lui qui a...la preuve...Bah, l'histoire qu'il racontait : Une fois il devait limer...Parce qu'entre les rails, il y a des fils électriques. Il devait limer des fils. Et euh... donc il avait une lime, et pour cacher sa lime, il la mettait dans un casse-croûte.

Et à un moment, il a vu une patrouille allemande qui...qu'est venue, et il a fait semblant de manger son casse-croûte. mais il y avait la lime qui était dedans.

Et il y a un allemand qui lui a dit "Hmm, c'est bon", et puis qui était en train de lui parlait. Alors il faisait celui qui mangeait mais, bah, il arrivait à la lime. Alors il parlait à l'Allemand, et l'Allemand lui dit "Nan nan, mais vous embêtez pas, mangez, mangez !".

Et, euh...bah il grignotait son pain tout autour...pour euh...

Il aurait pu se faire prendre, quoi.


 







62 views0 comments

Comments


bottom of page